Qui je suis ? C’est bien pour cela que j’écris. Parce que je le sais pas vraiment. Peut être que je veux laisser mon empreinte, une taille 41 dans une basket Reebok blanche. Né en 1998, génération du crâne de Zidane, celle qui a le cul entre deux siècles, celle du « C’était mieux avant », celle du « Ah les jeunes de nos jours, c’est plus ce que c’était », mais, celle avec le fardeau d’Atlas. Quand tu grandis en écoutant « Cinquième As » d’MC Solaar , « Ou je vis » de Shurik’n ou encore « L’école du micro d’argent » d’IAM et que tu allumes la FM d’aujourd’hui, t’as forcément des fourmis dans la langue. Je suis juste un jeune blanc pâle  qui a appris à lire sur sa Gameboy, la fraternité dans DBZ et appris le reste dans « La vie devant soi » de Romain Gary. On est une jeunesse cultivée et bien sapée, qui fume des spleefs pour oublier le message de ses textes mais qui fait des pompes et des tractions pour mériter sa vie. On veut partir vivre au Japon avec 2 balles dans la poche et faire le tour du monde en Skate. Mais y’a des choses qui nous choquent, tu veux que je t’en fasse un tag ? On a des choses à dire. On nous pointe du doigt alors on répond par la plume provocante, demande nous une dissertation et je te le montre en battle de break danse, on est une poésie sur un Beatbox, un freestyle à l’élysée, un Krumpeur dans un ballet classique,, on cultive « notre art du nouveau à l’ancienne » ( Demi-portion ). Alors je sais pas encore qui je suis mais je sais à qui j’appartiens. Une jeunesse créatrice, une jeunesse d’expression et si c’est à elle que tu parles alors c’est à moi que tu rappes.

Publicités